⚠️⚠️➖➖#ANTIRÉTROVIRAUX➖➖⚠️⚠️ ⚠️⚠️➖➖#POISONS_MORTELS➖➖⚠️⚠️ ⚠️#VOICI_COMMENT_ILS_VOUS_TUENT⚠️ ???????????????? ????...#PREMIÈRE_PARTIE...???? ⚠#Lisez_totalement_avant_de_commenter⚠ ⚠⚠....#Ou_de_m_insulter_à_nouveau....⚠⚠ ??..#LES_PREUVES_SCIENTIFIQUES..?? ?

⚠️⚠️➖➖#ANTIRÉTROVIRAUX➖➖⚠️⚠️ ⚠️⚠️➖➖#POISONS_MORTELS➖➖⚠️⚠️ ⚠️#VOICI_COMMENT_ILS_VOUS_TUENT⚠️ ????????????????

????...#PREMIÈRE_PARTIE...????

⚠#Lisez_totalement_avant_de_commenter⚠ ⚠⚠....#Ou_de_m_insulter_à_nouveau....⚠⚠

??..#LES_PREUVES_SCIENTIFIQUES..?? ??????.#SONT_LÀ.?????? ????????..????????

?? Les trithérapies sont en fait des ?? ? anti-inflammatoires à faible dose avec ? ? des effets similaires aux corticoïdes. ? ?????? ( par Aixur) ??????

? En réalité ce qu'on nous vend comme des médicaments issus de la recherche ultra high-tech ne sont que des anti-inflammatoires non stéroidiens ayant des effets proches des corticoïdes. Ce ne sont pas exactement des corticoïdes. Mais à la dose utilisée généralement, l'effet est exactement le même que la cortisone. Il n'y a qu'à voir les effets à la prise comme à l'arrêt. Ce sont exactement les mêmes. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il ne faut pas arrêter une trithérapie brusquement. Sinon, on a les mêmes symptomes que quand on arrête une corticothérapie d'un seul coup.

? Pour comprendre le pourquoi du comment, il faut comprendre à quoi sert le cortisol (l'hormone émise naturellement par l'homme). Ensuite, on comprend pourquoi la cortisone agit comme elle le fait. Et du coup, on comprend ce qui se cache derrière les trithérapies et le pourquoi des différents effets secondaires à la prise comme à l'arrêt.

? 1) Le Cortisol ???????

? 1,1) Le rôle du cortisol: la gestion de ? certains types de stress corporels ???????????????

? Le cortisol est une hormone qui sert en fait plus ou moins à gérer le stress hydrique et éventuellement physique du corps (chose plus souvent vue dans les documents traitant de biologie que le stress hydrique, mais apparemment pas vraiment comprise) et à préserver les organes vitaux dans ce genre de situation.

? En effet, premier constat. Certaines parties du corps sont plus importantes que d’autres. Les organes vitaux étant situés dans le centre du corps et dans la tête, il est évident que ces parties du corps sont très importantes, plus importantes que les bras et les jambes. Dans le cas où le liquide vital n’est plus en situation d’optimum et donc où le corps peut être endommagé, les organes vitaux doivent être préservés à tout prix. Si jamais le coeur se met à cesser de battre, ou même à battre de façon anarchique, c'est la mort immédiat. Pareil si les poumons se retrouvent en état de détresse respiratoire par manque d'eau. Et si le foie n'arrive plus à remplir sa fonction, la situation peut rapidement devenir catastrophique. Et le cortisol sert à mon avis à ça, à préserver les organes vitaux lors de différents types de stress.

?? Il y a déjà le cas de la déshydratation. Comme on vient de le voir, le fait de ne plus avoir assez d’eau à disposition fait que les organes vitaux fonctionnent moins bien. Et il est évident que dans le cas du coeur ou des poumons, le problème est critique.

?? Je ne sais pas exactement quel est le mécanisme à l’oeuvre, mais ce qui doit se passer est la chose suivante. D’une façon ou d’une autre, le cortisol enclenche un mécanisme qui permet au corps à retenir l’eau dans les cellules. Le tronc et la tête vont bénéficier plus de cette accumulation d'eau que les bras et les jambes. Du coup, les organes vitaux sont protégés de la déshydratation.

?? Le cortisol doit servir aussi à réguler le taux de sels minéraux dans le corps. Il faut que le taux de sels minéraux soit à un niveau donné pour que le corps fonctionne à l’optimum (voir les travaux de Quinton sur la similitude entre le sang animal et l’eau de mer diluée ; au 1/5ème je crois). Donc, toute prise trop importante de sels minéraux (en général, il va s’agir du sel) va entraîner une émission de cortisol. En effet, en retenant l’eau dans le centre du corps, la proportion de sel à cet endroit va diminuer et rester à l’optimum. Donc, là encore, les organes vitaux vont être préservés. C'est ce qui fait qu'un régime trop riche en sel va entrainer de l'hypertension.

?? On voit d’ailleurs là la justesse des vues de Quinton. Il faut bien que le liquide vital (eau) soit en quantité suffisante, et avec la composition requise (sels minéraux divers aux taux optimaux). Ca rejoint aussi les vues de Fereydoon Batmanghelidj sur l’importance de l’hydratation.

?? Un simple stress psychologique semble pouvoir entraîner une émission de cortisol. Pas forcément une peur soudaine, qui met en jeu plutôt l’adrénaline, mais un stress prolongé. Probablement que le cerveau ne sait pas différencier l’origine du stress, et que quel qu’il soit, au bout d’un moment, il engendre la production de cortisol.

?? En fait, le cerveau doit interpréter le stress psychologique comme quelque chose qui requiert une action physique. C'est interprété un peu comme une situation de combat ou d'effort. Or, comme on va le voir un peu plus loin, le corps augmente le taux de cortisol lorsqu'il réalise un effort. Ça lui permet d'être plus efficace.

?? On peut penser aussi que les agressions du corps par certains produits chimiques nocifs introduits à l’intérieur de celui-ci, vont entraîner l’émission de cortisol. C'est particulièrement le cas de très nombreuses plantes (qui se reconnaissent en général par leur gout amer). Il semble que ça soit le cas aussi de certains métaux lourds (le mercure par exemple, semble entrainer ce genre d'effet, en plus d'autres effets plus spécifiques).

? Il est bien possible qu’un médicament introduit dans le corps soit reconnu comme un poison (c'était d'ailleurs la théorie de Shelton). Du coup, il est possible que le corps émette du cortisol pour diluer ce poison là où se trouvent les organes vitaux.

? Toutefois, se pose la question de savoir si les produits chimiques qui viennent des plantes ne sont pas des analogues directs du cortisol. Donc, ils ne stimuleraient pas forcément la production de cortisol par le corps, mais seraient une sorte de cortisol qui viendrait s'ajouter à celui naturellement émis. Ce qui entrainerait alors que le taux de cortisol-like pourrait être supérieur à ce que le corps serait en mesure de produire naturellement. Et par ailleurs, les effets de type cortisol ne viendraient alors pas d'un mécanisme de protection du corps (ou pas seulement), mais simplement de l'effet direct du produit chimique végétal.

? 1,2) Gestion de l'alimentation et des ? déchets cellulaires ???????????????

? Le fait d'entrainer une accumulation d'eau dans les cellules permet aussi au cortisol de gérer l'alimentation et les déchets cellulaires. Le jour, lorsque le taux de cortisol est élevé, les cellules se gonflent d'eau et absorbent donc les particules alimentaires présentes dans le sang.

? La nuit, c'est l'inverse. Le taux de cortisol diminue. Les cellules se vident de leur eau. Et du coup, elles se vident également de leurs déchets (qui vont rejoindre le système lymphatique).

? C'est, en partie pour ça que le taux de cortisol est élevé durant le jour et bas pendant la nuit.

? C’est à cause de ça qu’on constate la recrudescence des processus inflammatoires la nuit (asthme, laryngite, abcès, etc..). Pour les abcès, comme les cellules sont alors plus gonflées d'eau, les abcès vont être plus importants et plus douloureux. Pour l'asthme, le fait que les cellules du tronc soient moins irriguées entraine une réaction de toux pour faire revenir l'eau dans les cellules.

? 1,3) Gestion de l'effort ??????????

? Le cortisol sert également à gérer l'effort. Pour se faire, il va entrainer une constriction des vaisseaux sanguins. L'utilité de la chose est qu'alors, à effort égal, le cœur va imprimer plus de vitesse au sang à chaque battement. C'est comme une pompe dont la puissance serait tout d'un coup surdimensionnée par rapport au réseau d'eau (enfin, ici, c'est plutôt le réseau d'eau qui devient sous-dimensionné par rapport à la capacité de la pompe, qui elle, reste la même).

? Du coup, le sang circule plus vite à effort égal. L'oxygène est transporté et remplacé plus vite. Et le corps peut fournir plus facilement des efforts.

? L'adrénaline semble avoir le même rôle. Mais apparemment, elle a un effet plus rapide. Donc, probablement que l'adrénaline sert pour les coups de boost soudains et le cortisol pour l'effort plus prolongé.

? La nuit, comme le taux de cortisol baisse, il y a au contraire vasodilatation. C'est pour ça qu'on constate une recrudescence des problèmes de douleurs articulaires la nuit. La douleur vient du fait que les vaisseaux sanguins sont dilatés et font pression sur les nerfs situés derrière leurs parois.

? Le cortisol est donc une hormone absolument essentielle. On peut penser que c'est vraiment l'hormone la plus importante de tout le corps. L'orthodoxie médicale comprend deux ou trois éléments mineurs du problème, mais c'est tout. Ça reste très superficiel.

? 1,4) Les effets secondaires d'une ? production élevée et prolongée de cortisol ????????????????

? Evidemment, la production inhabituelle de cortisol va produire des effets secondaires divers.

? Le fait que l'ensemble du système sanguin se retrouve en situation de vasoconstriction va entraîner une situation d’hypertension. La capacité de pompage du coeur restera la même, mais le réseau sanguin sera plus petit. Donc, le sang va couler plus vite et la pression sanguine sera plus importante.

? Pour reprendre ce que j'ai dit un peu plus haut, c’est pour ça qu’un régime trop riche en sel par exemple, a tendance à provoquer de l’hypertension. Comme le taux de sel augmente trop dans le sang, du cortisol va être émis. Ce qui va engendrer de l’hypertension.

? A cause de la vasoconstriction et donc de la concentration sanguin plus importante, il peut y avoir formation de caillots sanguins. Ce quoi peut aboutir, s'ils se détachent, à des embolies pulmonaires, des crises cardiaques, ou des avc. Normalement, comme la vasoconstriction dynamise le flux sanguin, puisque chaque battement de cœur imprime plus de vitesse que d'habitude au sang, ça ne devrait pas arriver. Mais si la personne est assise longtemps, le flux sanguin dans le bas des jambes va être ralenti. Du coup, la combinaison de la concentraction sanguine supérieure et du ralentissement du flux peut aboutir à la formation de caillots dans les jambes.

? Par ailleurs, la concentration sanguine plus importante entraine une augmentation du risque de formation de plaque d'athérome et donc de risque d'insuffisance cardiaque et d'infarctus du myocarde.

? Le fait qu’il y ait vasoconstriction va entrainer une surconcentration du sang et déchets cellulaires et protéines, et donc, une acidose. Ce qui va fragiliser les os et les cartilages. Pour neutraliser cette acidité, le corps va pomper dans la seule matière basique qu'il possède: les os et les cartilages. Donc, les os vont perdre de plus en plus de matière, et la personne va donc souffrir d'ostéoporose. Pour la même raison, ça va aussi engendrer une lente destruction des cartilages. D'où des problèmes articulaires.

? L’accumulation d’eau dans le tronc doit perturber la digestion en entraînant facilement une accumulation d’eau dans le système digestif. Ce qui entraîne des diarrhées.

? Le cortisol stimule l’appétit et améliore le moral de la personne. Mais il peut augmenter aussi l'agressivité, l'énervement, l'excitation, l'angoisse.

? Comme le cortisol sert à rester éveillé, un taux qui reste élevé pendant la nuit va entrainer des problèmes de sommeil.

? Le fait que l'excitation et l'angoisse soit augmentés entraine un risque important de consommation de produits ayant un effet de type opiacé. Ceci parce que ces derniers ont un effet calmant. Donc, pour éloigner l'angoisse, le stress, l'énervement, les personnes ayant un taux de cortisol élevé vont fumer, boire de l'alcool, prendre des calmants, des somnifères, des drogues récréatives opiacées (héroïne), etc...

? Bien sûr, ça fait grossir ; non seulement parce que ça stimule l'appétit, mais aussi parce que ça entraine une accumulation d'eau dans le centre du corps.

? Il peut y avoir des douleurs d'estomacs. En effet, l'estomac émet un mucus au pH basique qui tapisse ses parois pour éviter que l'acide chlorhydrique qu'il émet ne brule celles-ci. Le pH basique du mucus neutralise l'acide. Dans la mesure où le cortisol entraine une rétention d'eau dans les cellules, le mucus émis va être plus pâteux. Des trous risquent de se former dans le tapis que forme le mucus, et l'acide chlorhydrique va alors attaquer les parois de l'estomac.

? Les effets généraux d'un manque de cortisol vont être en partie les effets inverses de ceux d'un excès de cortisol. Mais pour éviter de traiter le sujet deux fois dans le même article, je traiterai ce sujet dans la partie sur l'effet en retour de l'arrêt de la cortisone.

? 2) La cortisone ???????

? 2,1) Les effets de la cortisone ????????????

? La cortisone est présentée souvent comme la version synthétique du cortisol. En fait, il semble que ce soit plutôt un précurseur du cortisol. Une fois introduit dans l’organisme, il se transforme en cortisol grâce à l’action d’une enzyme: la 11-hydroxystéroïde deshydrogénase. Il a bien une activité directe similaire à celle du cortisol. Mais elle ne représenterait que 5 % de celle du cortisol. Mais bon, il est possible aussi que cette théorie soit fausse et que l'activité soit directe à 100 %. C'est à voir.

? Les effets secondaires présents lors de l’utilisation de la cortisone vont clairement dans le sens de ce que je dis concernant le cortisol. S’y ajoute un effet supplémentaire lié au fait que c’est un médicament pris sous forme de pilule (généralement), et que c’est donc plus concentré dans le système digestif. Donc, la personne va avoir tendance à avoir des problèmes digestifs. Par ailleurs, certains effets vont apparaitre plus rapidement et vont être plus marqués que par rapport à l'émission naturelle de cortisol. Par exemple, comme la dose est souvent importante, le phénomène d'accumulation de graisses dans le centre du corps va être beaucoup plus important. Autre phénomène plus rapide et plus marqué, comme la prise se fait sur une période beaucoup plus longue et avec des doses beaucoup plus fortes que les périodes et quantités en jeu lors de l'émission de cortisol, les membres vont voir apparaitre relativement rapidement des problèmes plus ou moins importants.

? Les effets secondaires vont être les suivants:

?? Au niveau général, il y aura de l’hypertension, un appétit accru, une prise de poids (en partie due à l'appétit, mais majoritairement à l'accumulation d'eau et conséquemment de graisse dans le tronc), une certaine euphorie et une certaine énergie physique.

? Concernant la prise de poids, vu que la personne se trouve rarement en état de déshydratation (sauf éventuellement une personne qui vient d'un pays chaud et qui s'est retrouvée dans un état de grand manque d'eau), la rétention d'eau dans le tronc, au lieu de maintenir une taille normale, va faire que le tronc va gonfler. Et la personne va prendre du poids.

?? Au niveau du tronc, il y aura une accumulation d'eau et de graisse (l'accumulation de graisse semblant aller de paire avec l'accumulation d'eau). On peut penser à l’explication suivante pour le problème de l'accumulation des graisses dans le tronc. Il semble que la prise de cortisone, au moins à haute dose, esquinte le foie. Le foie ne pouvant plus correctement éliminer les graisses, celles-ci vont rester dans le corps et vont donc être stockées. Et le stockage doit être probablement lié à la quantité d’eau présente dans les tissus. Donc, comme l’eau est recentrée dans le tronc, la graisse va s’accumuler plutôt dans le tronc. C’est pour ça qu’on voit des phénomènes bizarres comme la bosse de bison. Cela dit, probablement que l’émission de cortisol dans une situation naturelle entraîne elle aussi un stockage des graisses dans le centre du corps. Parce qu'on peut penser que la présence de graisse accompagne en partie une surabondance d'eau dans les tissus. Mais on peut penser que l’effet est augmenté par le fait que le foie est esquinté par la prise orale de la cortisone.

?? Au niveau du système digestif, le ventre va être ballonné. Ceci est dû, déjà, à l'accumulation d'eau importante dans le tronc ; mais également au fait que la cortisone est absorbée par voie digestive généralement. Elle est donc plus concentrée dans le système digestif au départ. Ce qui entraine une accumulation d'eau encore plus importante à cet endroit que dans le reste du tronc.

? Il va y avoir également des diarrhées. Ceci parce que la cortisone (et le cortisol) doit stimuler l'activité musculaire. Donc, les muscles des intestins vont être plus actifs et le transit intestinal va se faire plus rapidement. Le transfert d'eau du bol alimentaire vers l'intérieur du corps aura moins le temps de se faire et donc les déjections seront plus liquides.

?? Le foie va être petit à petit endommagé parce que la cortisone perturbe son fonctionnement. C'est le problème le plus grave, puisque à terme, l'insuffisance hépatique peut conduire à la mort.

?? Au niveau des membres, qui sont donc en manque d'eau, il y aura une lente destruction des cartilages et donc éventuellement des douleurs articulaires, une faiblesse musculaire, des bleus ou des ecchymoses, une difficulté de cicatrisation, une ostéoporose et donc une fragilité des os.

? Concernant les os, on préconise d’augmenter la quantité de calcium et de s’exposer au soleil pour éviter l’ostéoporose. Mais dans la mesure où le problème vient d’un manque d’eau, ces mesures ne servent à rien. Seule une certaine activité physique, dans la mesure où elle fait revenir un peu d’eau dans ces endroits là doit avoir une certaine efficacité.

?? Selon le même mécanisme que celui décrit pour le cortisol, l'augmentation de la concentration du sang à cause de la vasoconstriction va entrainer la formation de caillots dans les jambes. Ceux-ci risquent de se détacher et d'aller obstruer les vaisseaux sanguins d'organes vitaux. Ce qui peut provoquer des embolies pulmonaires, des infarctus du myocarde, des avc.

?? D'une façon général, certains effets de la cortisone vont pouvoir être diminués ou annulés par la consommation d'analogues d'opiacés. L'insomnie va être calmée par la prise de somnifères. L'énervement, l'angoisse, le stress, par le tabac, l'alcool, l'héroïne, les calmants, les antipsychotiques, etc… Ces produits entrainent une détente musculaire, ce qui entraine un ralentissement du transit, et donc ils vont pouvoir servir à lutter contre les diarrhées.

? Ce qui entraine que les personnes sous cortisone ou anti-inflammatoires vont souvent avoir tendance à prendre des analogue d'opiacés.

?? Voici un tableau récapitulatif: ?? ??? Effets de la cortisone. ???

? Hypertension ? Prise de poids ? Accumulation d'eau et de graisse au niveau du tronc ? Ventre ballonné ? Diarrhées ? Appétit accru ? Destruction lente du foie ? Une certaine euphorie ? Une certaine énergie physique ? Faiblesse musculaire des membres ? Bleus et ecchymoses au niveau des membres ? Difficulté de cicatrisation des membres ? Ostéoporose et donc fragilité des os des membres ? Destruction lente des cartilages des membres, et donc éventuellement douleurs articulaires ? Risque de création de caillots sanguins dans les jambes qui peuvent se détacher et aller causer des embolies pulmonaires, des infarctus du myocarde, ou des AVC

Quelques sites parlant des effets secondaires: ➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖

? http://www.hopital-dcss.org/actes/cortisone.htm

? http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/cortisone-effets-secondaires-de-la-1251.html

? 2,2) L’effet en retour lors de l’arrêt ??????????????

? Un des gros problèmes de la cortisone, c’est l’effet en retour lors de l’arrêt de la prise du médicament. Si on arrête la cortisone brutalement, il est connu que de nombreux effets physiologiques vont apparaître. Et comme par hasard, ces effets sont plus ou moins les effets inverses de ceux qui apparaissent lors de la prise de cortisone.

? C’est normal. En fait, comme le corps a eu un taux de cortisol très élevé de façon artificielle pendant des mois ou des années, à l’arrêt, celui-ci s’effondre. Du coup, l’eau quitte massivement le centre du corps pour aller vers les membres. Et ce manque d'eau dans le tronc, ainsi que l'afflux d'eau dans les membres vont entrainer de nombreux effets physiologiques. Cette fois, on défavorise le centre du corps pour favoriser les membres. Mais comme les membres ont déjà souffert dans la période précédente, et qu'ils se mettent alors en phase de réparation, en fait, pendant un certain temps, les deux zones vont connaitre des problèmes divers.

?? Au niveau général, comme il n'y a plus assez d'eau dans le tronc, la personne va souffrir d’hypotension (coeur moins alimenté en sang). Et celle-ci va entrainer une perte d'énergie importante. Par ailleurs, comme la cortisone est liée à l'appétit et au moral, il va y avoir perte d’appétit et dépression. Il y a souvent une perte de poids importante (pas seulement liée à la perte d’appétit, mais aussi, à la perte d’eau dans le tronc et à diminution de la masse graisseuse, là aussi, dans le tronc).

? Comme il y a une augmentation du nombre de déchets à certains endroits, que la personne va peu bouger, il est possible qu'il y ait des ganglions gonflés aux points de jonction entre les zones manquant d'eau et celles ou il y en a beaucoup. Donc, il est possible qu'il y en ait au niveau des aisselles et du cou.

?? Au niveau du tronc, l'eau quittant massivement le tronc, celui-ci va dégonfler. Et comme la présence de graisse est apparemment liée à la présence d'eau, on peut penser que la quantité de graisse va diminuer aussi dans le tronc. On peut penser aussi que le manque d’eau dans les poumons et à leur périphérie peut conduire à l’apparition d’une toux sèche.

?? Au niveau des membres, comme l’eau revient vers eux et comme les tissus ont été endommagés et ont accumulé une grande quantité de déchets cellulaires, il y a une réparation massive des membres qui se produit. Donc, la personne va avoir des douleurs musculaires plus ou moins importantes. Et la réparation des muscles ne va pas s'accompagner d'une récupération plus ou moins rapide de la force musculaire, puisque l'hypotension empêche de faire des efforts physiques.

? Par ailleurs, il va y avoir des douleurs articulaires, mais pour d'autres raisons que lors de la prise. Ici, comme les vaisseaux sanguins sont gonflés à cause de l'afflux d'eau, dans les articulations, ils vont faire pression sur les nerfs. Ce qui va entrainer une douleur, même s'il n'y a aucun problème au niveau des articulations. Et s'il y a eu endommagement des cartilages pendant la période de prise de cortisone, la douleur risque d'être encore plus importante. En fait, pendant la prise de cortisone, des dégats articulaires peuvent être plus ou moins masqués parce que les vaisseaux sanguins sont en état de constriction à cause du manque d'eau. Donc, ils ne font pas pression sur les nerfs. Mais avec l'afflux d'eau, la douleur, non seulement peut apparaitre, mais est même exacerbée, parce que l'inflammation induite par l'endommagement de l'articulation va faire affluer encore plus de sang au niveau des articulations.

? Comme les extrémités des membres ont été les plus endommagées par le manque d’eau et ont donc produit plus de déchets cellulaires, il arrive qu’il y ait des éruptions cutanées aux mains ou aux pieds. En effet, en cas d'accumulation de déchets cellulaires, la peau peut servir de canal secondaire d'évacuation des déchets (en plus du système lymphatique). Surtout qu’il semble que la peau devienne plus fine avec l’usage de la cortisone. Ca peut venir du fait qu’il y a une perte de protéines importante dans les membres (perte de protéines qui toucherait donc aussi la peau). En tout cas, a priori, la peau plus fine doit laisser passer plus facilement les éruptions cutanées. Par ailleurs, les fluides doivent être plus stagnants avec la baisse de tension sanguine. Or, des fluides qui stagnent ou qui avancent moins rapidement peuvent conduire à l’accumulation de déchets.

?? Effets de l'arrêt de la cortisone ??

? Hypotension ? Perte de poids ? Baisse de la quantité de graisse au niveau du tronc ? Manque d'appétit ? Déprime ? Gros manque d'énergie physique ? Douleurs musculaires dans les membres ?Eventuellement rash cutané au niveau des mains et des pieds Douleurs articulaires dans les membres Peut-être ganglions gonflés

? 3)- A suivre ??????

? Aixur: aout 2008 ? ? Modifié en juin 2014?

??????#À_SUIVRE??????

? Vous voulez être sauvez des poisons d'ARV et guérir des vrais causes du SIDA:

?#Tel_WhatsApp: +237 697843823 ?#Messenger: Gustavo Santé ?#Yaoundé_Cameroun

?#Que_ton_aliment_soit_ton_médicament? ?#Bonne_guérison? ?#Gustavo_soigne? ?#DIEU_guérit?

Vient voir

Répondre à ce message

vraiment courage à ceux qui liront. le texte est trop J était de passage ?????

Répondre à ce message

La maladie est curable. Je vous assure

Répondre à ce message

Vraiment sa Donne les larme

Répondre à ce message

Répondre à ce fil de discussion

Ce site utilise des cookies et autres technologies de suivi pour différencier les ordinateurs individuels, les paramètres de service personnalisés, les objectifs analytiques et statistiques et la personnalisation du contenu et de la diffusion d'annonces. Ce site peut également contenir des cookies tiers. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposons qu'il correspond aux paramètres actuels, mais vous pouvez les modifier à tout moment. Plus d'infos ici: Politique de confidentialité et cookies